Blog

Avec l'entrée en vigueur définitive le 25 mai 2018 de la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données, les pratiques inhérentes au marketing, et plus singulièrement à l'e-mail marketing, vont devoir subir une profonde restructuration. Les marketeurs vont devoir composer avec des règles plus strictes offrant moins de largesses aux entreprises et plus de contrôle aux consommateurs.

Quelles sont les directives de la RGPD (Réglementation Générale sur la Protection des Données) en ce qui concerne l'e-mail marketing ?

La principale implication du Règlement Général de la Protection des Données en ce qui concerne l'e-mail marketing porte sur la qualité du consentement récolté. Ce consentement devra, selon l'article 4, être concédé de façon libre, spécifique, éclairée et univoque.

Par conséquent, les marketeurs doivent se conformer à de nouvelles pratiques :

  • l'établissement d'un système permettant de recevoir un consentement de qualité des consommateurs
  • un système de stockage des preuves de consentement
  • un tunnel par lequel les consommateurs peuvent demander la suppression ou la modification de leurs données.

Pour ce qui concerne les listes d'e-mail, la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des données est très claire en la matière. Ni le soft opt-in, ni le soft opt-out ne sont permis. Par conséquent, les marketeurs doivent revoir l'entièreté de leur système d'e-mailing.

Notez également que ces règles s'appliquent également pour les prestataires auxquels vous faites appel. Vérifiez donc que ceux-ci sont également en règles.

Comment pouvez-vous envoyer des e-mails tout en étant en conformité avec la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données ?

Auditer votre base de données

Afin de vous mettre en règle avec la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données, il convient de d'abord auditer votre base de données actuelle.

Pour ce faire, vous devez déterminer la provenance géographique de vos contacts et savoir si vous possédez quelque part la preuve de leur consentement.

Techniques de collection

Vous devez ensuite déterminer la manière dont vos contacts sont arrivés dans votre base de données.

Pour ce faire, vous devez vérifier que vous possédez une trace de la provenance de vos contacts et que vous pouvez clairement expliquer comment ils sont arrivés dans votre base de données. Vous devez ensuite vous enquérir de savoir si vous détenez des preuves suffisantes et recevables du consentement de chacun de ses contacts et de la raison pour laquelle ils vous ont donné ce consentement. Enfin, vous devez vérifier que vous avez eu recours à la procédure en double opt-in pour recevoir le consentement et les données de vos contacts.

Opter pour la transparence

Afin de vous conformer à la Réglementation Générale sur la Protection des Données, vous devez rendre vos pratiques transparentes et faciles à comprendre pour les utilisateurs.

Votre politique de confidentialité ou vos conditions générales d'utilisation doivent expliciter clairement la manière dont vous collectez, stockez, transformez, transférez et utilisez les données personnelles collectées. Par ailleurs, vous devez également vous assurer de bien demander l'autorisation aux utilisateurs pour collecter leurs données personnelles.

Nous attirons votre attention sur le fait que ce n'est pas simplement en utilisant vos produits que vos contacts vous donnent toutes ces autorisations. Vous devez explicitement solliciter le consentement pour l'utilisation, le stockage et le traitement de manière générale de toutes les données personnelles.

Prévoir le futur

Pour vous rendre la vie plus simple, vous devez vous assurer que tous vos futurs projets sont conformes aux dispositions émises de la nouvelle Réglementation Générale de Protection des Données. Toute nouvelle initiative doit impérativement prendre en compte cette nouvelle réglementation afin de ne pas avoir à changer, rétroactivement, les méthodologies et les procédés.

Pouvez-vous encore utiliser les listes d'e-mail dont vous disposez ?

Bien qu'elle n'entre en vigueur définitivement que le 25 mai 2018, la Réglementation Générale sur la Protection des Données a un effet rétroactif. Par conséquent, vous ne pourrez plus utiliser, à partir de cette date, des listes d'e-mail qui ne répondent pas aux exigences de cette nouvelle réglementation.

Dès lors, si vous souhaitez continuer à utiliser les listes d'e-mail dont vous disposez déjà, il faut vous assurer qu'elles aient été récoltées en conformité avec les nouvelles prérogatives. Dans le doute, vous devez obtenir un consentement nouveau et éclairé de la part de vos contacts afin de pouvoir utiliser leurs données personnelles dans des campagnes d'e-mail marketing.

Pouvez-vous acheter des listes d'e-mail pour vos nouvelles campagnes marketing ?

La nouvelle réglementation émise par l'union européenne n'interdit pas ces pratiques de marketing. Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que vous ne pouvez et ne devez utiliser que des listings d'e-mail dont les données personnelles ont été recueillies avec le consentement clair et éclairé des prospects. Vous devez donc vous assurer que le sous-traitant auxquels vous achetez le listing ait respecté l'entièreté des règles en vigueur dans la nouvelle réglementation.

Comment fonctionne le désabonnement sous la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données ?

Afin de protéger les consommateurs d'un e-mailing abusif, la nouvelle réglementation exige une possibilité de désabonnement claire et visible dans chaque e-mail envoyé.

Cette possibilité de désabonnement doit répondre à plusieurs critères stricts :

  • le consommateur doit pouvoir se désabonner de la communication marketing
  • le consommateur doit pouvoir se désabonner de toutes les communications
  • le consommateur doit pouvoir contacter une adresse e-mail de retour

Par conséquent, en tant que marketeur, vous devez pouvoir assurer à vos contacts une possibilité claire, facile et rapide de s'abonner ou de se désabonner à votre liste.

Comment est-il possible de profiler les données pour des campagnes ciblées tout en respectant la Réglementation Générale sur la Protection des Données ?

La nouvelle réglementation permet le profilage sous certaines conditions. Les personnes soumises au profilage doivent :

  • jouir du droit à l'oubli, du droit d'être informé, du droit de rectifier et du droit de solliciter les données
  • jouir du droit à la portabilité des données
  • jouir du droit d'objecter à l'utilisation de ces données ou d'arrêter le processus

Nous attirons cependant votre attention sur le fait que le profilage est strictement interdit sur les données personnelles concernant des mineurs.

Lu 1449 fois Dernière modification le mercredi, 19 décembre 2018 10:00
Évaluer cet élément
(16 Votes)

About The Author

53 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.