Blog

La collection d'e-mails en opt-in et double opt-in après l'entrée en vigueur de la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD)
La collection d'e-mails en opt-in et double opt-in après l'entrée en vigueur de la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD) TheDigitalArtist https://pixabay.com/fr/users/TheDigitalArtist-202249/

Le 25 mai 2018, le monde du marketing va profondément changer ! La Réglementation Générale sur la Protection des Données entrera en vigueur apportant de nouvelles attitudes à adopter et de nouvelles règles du jeu à respecter pour les marketeurs. Il en sera fini du temps où les professionnels du marketing rivalisaient d'ingéniosité pour augmenter, malgré eux, le nombre d'inscrits à leur liste d'e-mailing. L'obtention et l'utilisation de données à caractère personnel seront désormais strictement réglementées. Les sanctions seront lourdes, exemplaires, et permettront aux consommateurs de bénéficier d'une meilleure protection.

À partir de l'entrée en vigueur de la Réglementation Générale sur la Protection des Données, les règles qui régissent la collecte et l'utilisation des données personnelles seront sensiblement renforcées. Il sera totalement interdit d'influencer et de manipuler le consommateur afin qu'il s'inscrive, malgré lui, sur des listes d'abonnés. Il sera également obligatoire de communiquer d'une manière claire, explicite et lisible la manière dont les données récoltées seront utilisées. De plus, la législation donnera aux consommateurs davantage de droits sur le contrôle et la gestion de leurs données. Ils pourront donc en exiger la modification ou la suppression à quelque moment que ce soit. Enfin, il appartiendra à l'entreprise ou au marketeur d'apporter la preuve du consentement de l'internaute à un usage marketing de ses données privées.

Les règles du consentement selon la nouvelle Réglementation Générale sur la Protection des Données

Les règles qui régissent l'obtention et l'utilisation des données privées vont être à la fois clarifiées et durcies. Afin de pouvoir utiliser des informations personnelles dans des campagnes de marketing, comme des campagnes d'e-mailing, les entreprises devront désormais prouver qu'elles ont reçu le consentement éclairé et sans équivoque de chaque contact concerné. Elles devront également prouver que le consentement reçu concerne effectivement bien l'utilisation qu'elles confèrent aux données.

Par conséquent, il n'est plus question d'obtenir les contacts par opt-in passif mais bien par double opt-in pour laisser une place décisionnaire, sans équivoque, aux consommateurs.

La nouvelle législation insiste également fortement sur le fait que les adresses e-mail professionnelles sont dorénavant considérées comme des données à caractère personnel. Il convient donc, pour celles-là également, d'obtenir le consentement ferme du propriétaire.

Qu'en est-il de l'opt-in passif ?

Une des ruses les plus répandus chez les marketeur est d'obtenir le consentement des consommateurs sans que ces derniers s'en rendent compte. Elle consiste, généralement, à pré-cocher une case indiquant que le prospect souhaite recevoir les offres par e-mail dans un caractère minuscule inséré dans les bas-fonds de formulaires. Cette pratique sera désormais considérée comme frauduleuse étant donné qu'elle force la main du consommateur en faisant du consentement à l'e-mailing une option par défaut.
Après l'entrée en vigueur définitive de la Réglementation Générale sur la Protection des Données, cette pratique sera strictement interdite. Les professionnels du marketing par e-mail devront donc obtenir un consentement éclairé de manière active. Il s'agira donc d'adopter la technique du double opt-in.

Qu'est-ce que la technique du double opt-in ?

La technique du double opt-in consiste à obtenir un consentement deux fois pour s'assurer que le consommateur a bien compris les tenants et les aboutissants de son consentement. La réglementation voulue par l'union européenne est particulièrement claire sur le fait que la formulation aboutissant au consentement doit être claire et facilement compréhensible par tout à chacun. Il en est donc fini des artifices et autres circonvolutions qui tentaient de manipuler l'internaute. Il va sans dire que les cases pré-cochées font partie des techniques du passé.
L'option la plus souvent utilisée pour répondre à ces nouvelles normes est l'envoi d'un e-mail par lequel l'internaute consent une seconde fois à recevoir des offres marketing personnalisées. Par ailleurs, dans ce même e-mail, le consommateur doit prouver son accord avec la politique de protection des données privées. S'il comporte des cases, le formulaire joint à l'e-mail doit également être intégralement rempli par l'internaute lui-même.

En ce qui concerne les possibilités de désabonnement, la législation impose désormais que tous les e-mails comportent un lien, lisible et visible, au travers duquel l'internaute pourra, sans obstacle, décider de mettre un terme à son consentement. Il devra pouvoir avoir le choix entre se désabonner intégralement, se désabonner des publications marketing ou simplement objecter l'utilisation qui est faite de ses données personnelles.

De plus, les entreprises ou les marketeurs devront stocker intégralement les preuves de consentement obtenues auprès de leurs contacts. Ils devront également prévoir un procédé qui leur permettra, sur simple demande de l'internaute, de supprimer ou de modifier les données.

La Réglementation Générale sur la Protection des Données et l'envoi d'e-mails de marketing

L'utilisation des données privées obtenues auprès de vos contacts exigera donc davantage de vigilance de votre part. Il vous faudra vous assurer de répondre, strictement, aux nouvelles normes en vigueur.

Pour ce faire, et avant l'entrée en vigueur définitive de la réglementation, vous devez vous assurer que l'intégralité des contacts que vous avez dans vos listings réponde aux nouvelles exigences. Par conséquent, vous devez connaître l'origine de chacun des contacts et vérifier son consentement éclairé et sans équivoque à une utilisation dans un contexte marketing. Vous devez également détenir la preuve explicite du consentement donné. Enfin, vous devez vous assurer de ne plus avoir recours, d'aucune manière que ce soit, à l'opt-in passif.

Ensuite, vous devrez vous assurer de mettre en place une politique transparente pour collecter vos données. Vous devez vous conformer à la Réglementation Générale sur la Protection des Données en intégrant à vos formulaire un système de double opt-in, mais également en mettant à disposition des internautes, de façon claire et accessible, les détails sur la manière dont vous allez collecter, stocker et utiliser les données qui vous seront transmises.

Il faut également savoir que la réglementation qui rentrera en vigueur le 25 mai 2018 a un effet rétroactif. Il vous sera donc interdit, à partir de cette date, d'utiliser les contacts que vous possédez actuellement et pour lesquelles vous n'avez pas la preuve explicite du consentement pour des écrits marketing.

Comment profiler tout en restant en accord avec les normes de la Réglementation Générale sur la Protection des Données ?

La technique du profilage est bien connue des marketeurs. Elle consiste à utiliser les données personnelles pour segmenter sa base de contacts et pouvoir envoyer des e-mails automatisés adaptés aux différents destinataires.
Si cette pratique n'est pas interdite par la nouvelle législation, celle-ci y pose tout de même un certain nombre de conditions.

Les contacts soumis au profilage seront en droit d'arrêter le processus, d'objecter l'utilisation ou simplement d'être informé du devenir de leurs données, de les modifier, de les supprimer et même de solliciter le droit à l'oubli.

Lu 1568 fois Dernière modification le mercredi, 19 décembre 2018 10:02
Évaluer cet élément
(6 Votes)

About The Author

71 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.