Blog

Les 10 erreurs à éviter en emailing
Les 10 erreurs à éviter en emailing Janjf93 - https://pixabay.com/fr/users/janjf93-3084263/

L'emailing est un levier puisssant pour la prospérité de votre entreprise. Toutefois, si vous ne suivez pas certaines règles, vous n'en tirerez aucun bénéfice.

Faites-vous ces erreurs courantes ? ces informations vous permettront d’opérer des améliorations sur vos campagnes d'emailings, et plus globalement sur votre stratégie d’email marketing.

Envoyer des e-mails non sollicités ou spam

L’une des erreurs les plus communes est l’envoi d’e-mails à des clients ou prospects ne l’ayant pas demandé. En effet, la bonne pratique veut que vous obteniez le consentement (opt-in ou mieux le double opt-in) de vos destinataires avant de leur envoyer des messages commerciaux. Vous pouvez simplement ajouter une case à cocher dans vos formulaires, par exemple. Dans le cas où vous souhaitez faire un double opt-in, vous enverrez un message de confirmation et demander au prospect de cliquer sur le lien de validation. D'ailleurs, depuis l'entrée en vigueur de la RGPD, il est devenu impératif de détenir la preuve du consentement du destinataire. Les résultats sont meilleurs lorsque les clients ou prospects ont donné leur consentement parce qu'ils font un meilleur accueil à vos communications.

L'email marketing coûte du temps et de l'argent. Il faut concevoir le message, payer le routage et probablement un prestataire. C'est bien dommage si les messages se retrouvent dans les spams. Votre retour sur investissement sera médiocre.

Partez du principe que vos clients ou prospects sont noyés par les messages publicitaires comme le vôtre. Prenez donc le soin de demander leur assentiment pour recevoir de l’information de votre part. Envoyez-leur des informations qui leur sont utiles.

Nettoyez régulièrement votre base : supprimez les destinataires qui n’ouvrent plus vos e-mails et ceux qui les classent comme indésirables. Vous aurez une liste propre. Vous optimiserez du même coup votre budget communication ainsi que votre taux de délivrabilité et la réputation de vos serveurs d'envoi.

Demander trop d’information à l’inscription

Installer un formulaire de collecte d'adresses e-mail sur son site internet est nécessaire pour déployer vos campagnes d'emailing. Avoir le nom, le prénom, la profession, l'adresse e-email, le sexe, l'âge, les centres d'intérêt et tous les sites visités par vos contacts est une bonne chose pour segmenter au maximum votre liste et envoyer des messages bien ciblés. Malheureusement, s'il faut remplir un formulaire à rallonge pour s’inscrire à votre newsletter, vous n'aurez aucun inscrit. La seule donnée obligatoire est l’email, tout le reste est optionnel. Vous pouvez demander éventuellement le prénom et le nom pour personnaliser vos envois, mais n’excédez pas ces trois champs de saisie. 

Vous pourrez utiliser une autre technique une fois le contact établi pour avoir les autres informations qui vous sont probablement utiles. Lorsque vous arrivez à transformer votre prospect en client, avant l’acte d’achat, vous pourrez mettre un formulaire plus étendu pour compléter les informations souhaitées.

Utiliser une adresse expéditrice gratuite

Utiliser une adresse générique de type @gmail.com ou @hotmail.fr est fortement déconseillé pour vos campagnes d'email-marketing. Ce sont souvent les spammeurs qui y ont recours. L’expéditeur doit être identifié facilement en employant son propre nom de domaine avec une adresse @entreprise.com. Cela fera beaucoup plus sérieux.

Si votre destinataire ouvre votre message et que le contenu l'intéresse, il est probable qu'il veuille faire un tour sur le site internet de votre entreprise. 

Envoyer votre campagne avec votre adresse professionnelle permet d'identifier votre entreprise en un coup d'oeil et améliorer la délivrabilté de vos messages.

Envoyer trop ou pas assez d’e-mails

La fréquence de vos envois est très importante. Vous ne devez pas harceler les destinataires avec des emailings quotidiens. Mais vous ne devez pas non plus espacer trop vos envois, au risque que vos destinataires vous oublient ! La fréquence dépend aussi beaucoup de votre marché. Si votre liste est constituée de « prospects chaud » qui sont en phase de recherche avant achat, vous avez tout intérêt à communiquer rapidement et à intervalles courts. Le mieux est encore de prévenir de la fréquence d’envoi lors de l’inscription ; et si vous pouvez permettre à vos clients de choisir parmi plusieurs fréquences...c’est idéal !

Ne pas préparer ses campagnes

Pour que votre email marketing soit efficace, vous devez le soigner ! Ne vous y mettez pas au dernier moment pour préparer vos campagnes. Vous devez prendre du temps pour décider du contenu, du graphisme et pour tester. Enfin, faites attention à bien choisir l’objet en vous mettant à la place de vos clients et évitez les fautes d’orthographe en faisant relire vos messages par d’autres personnes. De nos jours, encore trop d’entreprises prospectent, avec le même contenu, plusieurs fois le même destinataire. Cela mène à de nombreuses plaintes et par conséquent nuit à la délivrabilité.

Travaillez l’objet du message. Il doit être explicite et incitatif, c’est le premier élément visible pas le destinataire. Diversifiez les contenus et planifiez des envois pour qu’ils soient réguliers et cohérents.

Ne pas appeler à l’action

Si votre emailing n’est pas purement informatif, il est crucial de guider vos destinataires vers la prochaine étape. Quel que soit l’objectif de vos envois, vous devez inviter vos destinataires à cliquer, à se renseigner ou à acheter. Utilisez des boutons clignotants, des accroches, des verbes d’action et n’oubliez pas les liens ! Placez vos appels à l’action dans la partie haute du message pour qu’ils soient bien visibles

Faites-en sorte que vos destinataires comprennent ce que vous attendez d’eux. Evitez les longs discours et concentrez-vous sur le message essentiel.

Ne pas tester avant envoi

L’un des enjeux de l’email marketing est l’affichage des campagnes sur les principales messageries. En effet, selon sa conception, l’emailing peut apparaitre différemment sur les messageries. Pour ce faire, il est primordial de tester vos campagnes avant de les envoyer à tous vos destinataires afin de vous assurer que le message sera lisible par le plus grand nombre.

Par ailleurs, c’est un bon moyen de vérifier que vos messages ne sont pas considérés comme des spams. N’oubliez pas que vos résultats dépendent pour beaucoup de ces deux facteurs.

Ne pas utiliser une solution d’envoi professionnelle

Il est parfois tentant de passer par le serveur d’envoi SMTP offert par son fournisseur d’accès à internet, ou même de louer un serveur SMTP à moindres frais pour effectuer ses envois. Pourtant, c’est le meilleur moyen pour que vos messages n’arrivent pas dans les boites de réception. En effet, quand on fait de l’emailing de masse, il vaut mieux faire confiance à un service professionnel de routage car alors :

  • Vous bénéficiez des normes techniques d’authentification pour indiquer l’identité de l’expéditeur, pour optimiser la délivrabilité de vos campagnes ;
  • Vous n’avez pas à vous occuper de l’e-réputation des serveurs d’envoi ;
  • Les adresses IP des serveurs d’envoi seront reconnues pour l’envoi de campagnes d’email marketing

Constituer son message uniquement avec des images

Voici une erreur commune, malheureusement toujours d’actualité ! trop souvent ; les entreprises font réaliser des messages par des prestataires qui ne connaissent pas les particularités de ce canal. Et même quand elles réalisent elles- mêmes les créations, on se retrouve avec des messages qui sont constitués uniquement d’images sans aucun texte en HTML. Cela a une incidence directe sur les filtres anti spams qui, généralement, vont directement considérer le message comme indésirable, car caractéristique de la pub et du spam.

Faites-en sorte que votre message contienne suffisamment de texte HTML pour être compréhensible sans images, car beaucoup de messageries bloquent le chargement des images par défaut. Si votre message est illisible, parce qu’il contient que des images, il est probable que vos abonnés ne se donnent pas la peine de voir de quoi il s’agit.

Ignorer les statistiques

Les solutions professionnelles telles que Sarbacane vous permettent de mesurer l’impact de vos emailings. Vous devez consulter ces statistiques après chaque campagne et les comparer avec les précédentes afin de comprendre le comportement de vos destinataires. Pourquoi cet emailing a-t-il été davantage ouvert que les autres ? Pourquoi ai-je –plus de désabonnement ici ?

Lu 653 fois Dernière modification le lundi, 17 décembre 2018 10:57
Évaluer cet élément
(5 Votes)

About The Author

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.